« D’âge en âge on ne fait que changer de folie »

[…] rendons-nous justice, et n’ayons plus d’humeurs.

 

Nous sommes vieux, les temps amènent d’autres mœurs.

 

Avions-nous conservé celles de nos ancêtres ?

 

Nos enfants, à leur tour, occupent le tapis.

 

Tout roule, et roulera toujours de mal en pis.

 

Par une extravagance, une autre est abolie.

 

D’âge en âge on ne fait que changer de folie.

Pierre Claude Nivelle de La ChausséeL’École des mères (1744)