Le pays disparu : sur les traces de la RDA

Que reste-t-il d’un pays disparu depuis plus de vingt-cinq ans et dont l’effacement est toujours un enjeu social et politique ? Sur les tables des videgreniers, par terre dans les hangars ou dans les entreprises délaissées, la République Démocratique Allemande (RDA, 1949-1990) est aujourd’hui un pays à la brocante, un pays à l’horizontal.

Ce livre invite à un voyage sur les traces de ce pays disparu. Dans les usines ou les écoles à l’abandon, il arrive que l’on récupère des dossiers individuels, des empreintes des vies de l’époque. Les traces ce sont aussi les milliards d’objets du temps du socialisme qui ont connu de nouveaux destins depuis la chute du Mur. L’enquête suivra ceux qui célèbrent, aujourd’hui, le souvenir de la RDA, et ceux qui veulent la faire revivre un peu.

À travers tous ces chemins, à travers la pratique de l’exploration urbaine (Urbex), l’historien raconte les expériences sensorielles et personnelles de ces troublantes rencontres avec un monde disparu, toujours porté par ceux qui l’ont vécu, proposant ainsi une ample réflexion sur les traces et la mémoire.


A l’occasion des Rendez-vous de l’histoire 2018 à Blois, Nicolas Offenstadt vous présente son ouvrage « Le pays disparu : sur les traces de la RDA » aux éditions Stock.


Entretien avec Nicolas Offenstadt, auteur d’un ouvrage d’exploration urbaine, « Le pays disparu » (Stock, 2019), dans lequel il questionne l’effacement mémoriel du fait est-allemand depuis la réunification.


Débat : Le Pays disparu – Sur les traces de la RDA (6 juin 2019) avec Nicolas Offenstadt, historien et maître de conférences (Université de Paris-I Panthéon-Sorbonne), Sonia Combe, chercheuse associée au CNRS et au Centre Marc Bloch (Berlin), Christian Wenkel, historien et maître de conférences (Université d’Artois).

À l’approche du 30e anniversaire de la chute du Mur de Berlin, que reste-t-il de la RDA dont l’effacement demeure toujours un enjeu social et politique ? Dans son essai Le Pays disparu – Sur les traces de la RDA (Stock 2018), Nicolas Offenstadt invite à un voyage sur les traces du passé de l’Allemagne de l’Est au-delà de l’ »Ostalgie ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s