Résister sur les mers : une histoire de la Marine française libre

Sait-on qu’une partie de la marine française a rallié, dès juin 1940, le général de Gaulle en Angleterre ? Qu’au lieu de livrer leurs navires aux Allemands, des marins civils et militaires ont désobéi au maréchal Pétain et à l’amiral Darlan pour rallier Londres ? Qu’ils ont, pendant plus de quatre ans, participé aux combats les plus glorieux contre les nazis ?

Formées par l’amiral Muselier, les Forces navales françaises libres ont été le fer de lance d’opérations militaires légendaires. Pour la première fois, un livre relate leur épopée : les coups d’éclat contre les sous-marins allemands U-Boote, les victoires contre l’Afrika Korps de Rommel en Afrique, mais aussi les missions de ravitaillement de l’URSS par l’Arctique…

Une histoire faite de victoires brillantes, de pertes amères et de courage, et dont les héros se nomment Honoré d’Estienne d’Orves, Philippe Kieffer ou encore les pêcheurs de l’île de Sein. Les marins libres sont enfin les seuls Français à débarquer en Normandie le 6 juin 1944, avant de participer, en août 1944, à la Libération de Paris puis à celle de l’Europe. Des anecdotes quotidiennes relatées par les soldats aux décisions stratégiques, en passant par des révélations sur les relations parfois conflictuelles entre de Gaulle et ses partenaires, Churchill notamment, toute la vie des « FNFL » nous est ici contée avec passion.

Editions du Cerf

Diplômé en sciences politiques et en histoire, officier de réserve dans la Marine nationale, Luc-Antoine Lenoir est journaliste au Figaro. Résister sur les mers est son premier livre.


Luc Antoine Lenoir revient sur son ouvrage Résister sur les mers, paru aux éditions du Cerf où il détaille l’histoire de la flotte française libre.

Cercle Aristote


Journaliste au Figaro, officier de réserve dans la Marine nationale, il publie RÉSISTER SUR LES MERS – UNE HISTOIRE DE LA MARINE FRANÇAISE LIBRE, aux éd. du Cerf –  RCJ


1940-1945 : l’épopée des FNFL (Cols bleus)

« Rien ne s’est passé comme prévu pour la flotte française ». C’est le constat lucide que dresse l’auteur, Luc-Antoine Lenoir, journaliste et officier de réserve de la Marine à la fin de cet ouvrage passionnant. L’épopée tumultueuse commence le 3 juillet 1940 à Londres, avec la création des « Forces navales françaises libres » (FNFL). L’ordre est signé du vice-amiral Émile Muselier, le premier officier général à avoir rejoint De Gaulle, à peine trois jours auparavant.

À cette date, les FNFL ne disposent d’aucun bâtiment. Pourtant, un an avant, la France possédait la 4e marine du monde. Entretemps, tout a été bouleversé. Il y a eu l’invasion nazie (la campagne de France, débutée le 10 mai 1940), le rembarquement de Dunkerque (26 mai-4 juin), l’annonce de la fin des combats par le maréchal Pétain (17 juin) et le lendemain, l’appel à poursuivre la lutte du général De Gaulle.

Pour les marins qui décident de continuer à se battre, les épisodes qui vont suivre seront valeureux : ralliement immédiat du sous-marins Narval à la France Libre, participation active du Courbet à la défense anti-aérienne de Portsmouth lors de bataille d’Angleterre, exploits des corvettes Flower-class (dont l’Aconit) à partir de 1941 ou des vedettes lance-torpilles de la 23e flotille à partir de 1942.

Les FNFL combattent bravement en mer mais aussi sur terre avec le 1er régiment de fusiliers-marins (RFM) qui s’illustre à Bir Hakeim, le régiment blindé de fusiliers marin (RBFM) qui s’enfoncera jusqu’au cœur du IIIe Reich pour participer à la prise de Berchtesgaden et du Berghof, la résidence d’été d’Hitler, ou encore le commando Kieffer composé des seuls Français présents lors du débarquement de Normandie, le 6 juin 1944. Et, sans oublier, bien sûr, des personnalités d’exception comme le capitaine de corvette Honoré d’Estienne d’Orves, martyr de la Résistance, qui fut exécuté par les Allemands en août 1941.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s