« Il n’y a que les gens médiocres pour penser à tout »

Son avenir, ses rêves de bonheur, le superlatif de ses espérances, voulez-vous le savoir ?

C’était d’entrer à l’Institut et d’avoir la rosette des Officiers de la Légion-d’Honneur ! S’asseoir à côté de Schinner et de Léon de Lora, arriver à l’Académie avant Bridau ! avoir une rosette à sa boutonnière ! Quel rêve !

Il n’y a que les gens médiocres pour penser à tout.

Honoré de BalzacPierre Grassou (1839)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s