« Le barbare se contente de détruire ; le touriste profane »

Le barbare se contente de détruire ; le touriste profane.

[« El bárbaro sólo destruye ; el turista profana »]

Les musées sont la punition des touristes.

[« Los museos son el castigo del turista »]

L’ultime dégradation d’un édifice, c’est sa conservation pour les touristes.

[« La última degradación de un edificio es su conservación para el turista »]

Les agences de tourisme réglementent les prières culturelles du voyageur.

[« Las agencias de turismo regulan las jaculatorias culturales del viajero »]

Le tourisme facilite l’accès à des sites qui ne valent pas la peine d’être visités sauf lorsqu’ils sont difficiles d’accès.

[« El turismo facilita el acceso a los sitios que no vale la pena visitar sino cuando son difícilmente accesibles »]

Les générations récentes traversent les décombres de la culture occidentale comme des caravanes de touristes japonais traversent les ruines de Palmyre.

[« Las generaciones recientes circulan entre los escombros de la cultura de Occidente como caravanas de turistas japoneses por las ruinas de Palmira »]

Cette libération de l’humanité qu’a tant chantée le XIXe siècle s’est finalement résumée au tourisme international.

[« Esa liberación de la humanidad que cantó el siglo XIX no resultó ser más que el turismo internacional »]

Nicolás Gómez DávilaEscolios a un texto implícito (1977)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s