« Le philosophe n’en sait pas réellement plus que sa cuisinière »

Le philosophe n’en sait réellement pas plus que sa cuisinière ; si ce n’est en matière de cuisine, où elle s’entend réellement (en général) mieux que lui.

Mais la cuisinière (en général) ne se pose point de questions universelles. Ce sont donc les questions qui font le philosophe. Quant aux réponses …

Par malheur, il y a dans chaque philosophe un mauvais génie qui répond, et répond à tout.

Paul ValéryTel Quel (1941)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s