« Nous voyons l’abeille se poser sur toutes les fleurs et tirer de chacune le meilleur »

Comme l’abeille, que nous voyons se poser sur toutes les fleurs pour prendre à chacune d’elle ce qui lui convient ; ainsi quiconque aspire à l’instruction ne doit rien négliger, mais recueillir de tous les côtés ce qui peut lui servir ; et c’est à peine encore si, à force d’assiduité, nous pourrons nous mettre au-dessus des faiblesses de notre nature.

Isocrate (436 – 338 av. J.-C.)- Discours à Démonique

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s