« Le doute est le plus religieux des actes de la pensée humaine »

« Le doute n’est pas, au fond, aussi opposé qu’on pourrait le croire au sentiment religieux le plus élevé : c’est une évolution de ce sentiment même. Le doute, en effet, n’est que la conscience que notre pensée n’est pas l’absolu et ne peut le saisir, ni directement, ni indirectement ; à ce point de vue, le doute est le plus religieux des actes de la pensée humaine. L’athéisme même est souvent moins irréligieux que l’affirmation du dieu imparfait et contradictoire des religions. Douter de Dieu est encore une forme du sentiment du divin. »

Jean-Marie Guyau L’Irréligion de l’avenir (1886)