Une histoire des langues et des peuples qui les parlent

Comment raconter l’histoire des langues, d’avant la naissance de l’écriture jusqu’à nos jours ? Comment rendre compte de ce fait social, qui joue un rôle majeur dans le destin de tous les peuples ? Comment saisir les langues, aux frontières poreuses, dans leur mouvement perpétuel et leur inventivité, elles qui se heurtent, cohabitent, s’influencent, s’éteignent ou se recréent ?

Compte tenu du grand nombre de langues – environ 6 000 aujourd’hui –, l’ouvrage se concentre sur celles dont il est possible de raconter l’histoire.
Un récit en trois temps : celui d’avant l’écriture, le plus souvent mystérieux ; celui des traditions orales et de l’écriture pratiquée par des élites ; celui, enfin, de la large diffusion des textes imprimés. Des phases qui, selon les régions, s’enchaînent à des périodes différentes.

Composé de modules – une région, une époque –, le livre ménage différents parcours. Le lecteur suit le fil d’Ariane, du début à la fin, ou « entre » par un sujet qui l’intéresse, puis circule au gré de ses curiosités. Un voyage dans le temps et l’espace qui invite, sans négliger les classiques (l’hébreu, le grec, le latin, le sanskrit, etc.), à partir à la rencontre du javanais, du persan, du breton, du yiddish, du swahili, du quechua… ou des pidgins mélanésiens.

Lire un extrait (Editions la Découverte)

Jean Sellier est géographe et historien. Il est l’auteur de l’Atlas des peuples d’Asie, de l’Atlas des peuples d’Asie méridionale et orientale, de l’Atlas des peuples d’Afrique, ainsi que de l’Atlas historique des provinces et régions de France. Et avec André Sellier, son père (ancien professeur d’histoire et ancien diplomate) de l’Atlas des peuples d’Europe centrale, de l’Atlas des peuples d’Europe occidentale et de l’Atlas des peuples d’Orient.


Après son « Atlas des peuples », l’historien et géographe Jean Sellier nous entraîne son « Histoire des langues et des peuples qui les parlent » (Éditions La Découverte). 5000 ans d’histoire de ce fait social qui joue un rôle majeur dans le destin de l’Humanité.

Et si demain, les langues disparaissaient par centaines ?… La diversité linguistique est-elle une richesse culturelle, politique et économique, ou au contraire un frein à la mondialisation ? Pour en parler, nous recevons Jean Sellier, géographe, historien et auteur d' »Une histoire des langues et des peuples qui les parlent », aux éditions La Découverte.