« Je méprise ceux qui ne font pas de politique, j’ai pitié de ceux qui en font »

Vous vous occupez de politique ?

Constant, qui se prêtait gentiment à l’interrogatoire, devint sérieux.

— Je méprise ceux qui n’en font pas, j’ai pitié de ceux qui en font.

Pierre Drieu La Rochelle – Les Chiens de paille (1944)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s