De Gaulle et Napoléon : deux héros français

Héros préférés des Français, Napoléon Bonaparte et Charles de Gaulle incarnent la figure du sauveur. Si beaucoup les sépare, à commencer par le siècle où ils vécurent, ils ont en commun d’avoir élevé notre patrie au-dessus d’elle-même, dans une quête de la grandeur nourrie d’une certaine idée de sa mission et de sa vocation à éclairer le monde.

Dans cet essai historique puissant, porté par une plume rare, Patrice Gueniffey croise leur existence et interroge leur destin, ouvrant des pistes fécondes sur leur personnalité et leur oeuvre. A travers les métamorphoses de leurs Mémoires, l’auteur ausculte enfin la France, celle d’hier et surtout d’aujourd’hui, hantée comme jamais par son histoire dans l’espoir de répondre à ses doutes et exorciser son malheur. Un livre magistral et qui fera date.

Patrice Gueniffey est directeur d’études à l’EHESS et membre du Centre d’études sociologiques et politiques Raymond-Aron. Il a notamment écrit Bonaparte, qui a été unanimement salué par la critique et qui a reçu le Grand Prix de la Fondation Napoléon, et a dirigé (avec Thierry Lentz) l’ouvrage collectif La Fin des Empires (Perrin/ Le Figaro Histoire).


Patrice Gueniffey & les héros français (Storiavoce)

Au XIXe siècle, Joseph de Maistre, qui aimait la France, écrivait sur nous les mots suivants :

« Le caractère français n’est pas susceptible d’une marche uniforme et continue. Cette obstination imperturbable avec laquelle l’Anglais ou l’Allemand marchent à leur but, sans tomber ni se détourner, n’est pas à l’usage des Français. Chez eux, c’est-à-dire chez nous Français, l’abattement succède à l’enthousiasme et les bévues aux grands coups politiques. Le vaisseau de l’Etat, ne vogue pas sur une mer tranquille : il est tantôt aux nues et tantôt dans l’abîme. De là ces hauts et ces bas, ces alternatives de gloire et d’humiliations si communes dans l’Histoire de France. »

De Maistre aurait pu ajouter à ces mots l’idée que, parce que nous aimons vivre sur une mer agitée, il nous est nécessaire parfois d’avoir recours à ces personnages qui, dans notre histoire, sont des sauveurs. Ces héros qui, pendant des décennies peuplaient les pages de  nos manuels scolaire et que l’on est bien en peine de retrouver aujourd’hui…

De Vercingétorix à Jeanne d’Arc, de Du Guesclin à François Ier… Mais surtout Louis XIV qui, avec Napoléon et le général de Gaulle, semblent tous les dominer. Pourquoi cela sinon parce que notre pays n’est ni plus ni moins, avec l’Angleterre, qu’un Etat nation depuis bien longtemps et que ces trois hommes, en leurs temps, surent incarnent à la fois l’un et l’autre, l’Etat et la nation.

Avec Patrice Gueniffey, Storiavoce vous propose de partir à la découverte de deux d’entre eux : Napoléon et De Gaulle. Et à travers eux, de mieux comprendre ce concept si Français du sauveur. Une émission présentée par Christophe Dickès.


L’Histoire dans la présidentielle : qui croit encore aux grands hommes ? (France Culture)

Héros, sauveurs et hommes providentiels jalonnent l’histoire de France. Mais, critiqué ou célébré, le grand homme à la française serait en voie de disparition, et le siège du « monarque républicain » désormais vide. Certains le déplorent, d’autres s’en réjouissent, heureux de voir enfin la figure collective du peuple supplanter celle du chef solitaire.

L’histoire et ses héros continuent cependant de nourrir la vie politique présente, et la référence au passé demeure une ressource discursive largement utilisée par les hommes politiques, pour légitimer leurs actions ou leur personne.

Patrice Gueniffey : « Dans toutes les épreuves, la société française ne tient pas, elle se divise. Et son dénominateur commun ça a toujours été l’Etat, royal puis républicain. L’Etat qui forcément s’incarne dans une figure : la figure du roi et ensuite la figure des grands hommes républicains qui surgissent chaque fois que le besoin s’en fait sentir. »

Quel usage du passé les candidats font-ils, quelles figures historiques mobilisent-ils et comment entendent-ils occuper la fonction présidentielle ? Nous en discutons en compagnie de l’historien Patrice Gueniffey, directeur d’études à l’EHESS et auteur de « Napoléon et De Gaulle. Deux héros français », récemment paru aux éditions Perrin.


Patrice Gueniffey : «L’homme providentiel est indispensable aux Français» (Le Figaro)

FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN – Chacun des ouvrages de Patrice Gueniffey est un événement. Grand historien de la Révolution française et de l’Empire, disciple de François Furet, le directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) signe aujourd’hui Napoléon et de Gaulle, deux héros français (Perrin).

Une réflexion sur plusieurs thèmes que les deux hommes providentiels ont en partage : l’art du retour, le rapport avec l’histoire et la France, l’exercice du pouvoir, la guerre, le rôle de l’écriture et la mort. Une œuvre d’écrivain autant qu’un essai d’historien, pour le plus grand plaisir du lecteur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s