« Aime la vérité, mais pardonne à l’erreur »

Ferme en tes sentiments et simple dans ton cœur,
Aime la vérité, mais pardonne à l’erreur ;
Fuis les emportements d’un zèle atrabilaire ;
Ce mortel qui s’égare est un homme, est ton frère :
Sois sage pour toi seul, compatissant pour lui ;
Fais ton bonheur enfin par le bonheur d’autrui.

Voltaire (1694-1778) – Discours en vers sur l’homme ; De la liberté

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s