« Qui croit devoir fermer les yeux sur quelque chose, se voit bientôt forcé de les fermer sur tout »

Qui croit devoir fermer les yeux sur quelque chose, se voit bientôt forcé de les fermer sur tout : le premier abus toléré en amène un autre, et cette chaîne ne finit plus qu’au renversement de tout ordre et au mépris de toute loi.

Jean-Jacques RousseauÉmile ou De l’éducation (1762)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s