« Entre deux mots, il faut choisir le moindre »

Conseil à l’écrivain : entre deux mots, il faut choisir le moindre.

(Mais que le philosophe entende aussi ce petit conseil.)

Paul ValéryTel Quel (1941)


– Ce qui obscurcit presque tout c’est le langage – parce qu’il oblige à fixer et qu’il généralise sans qu’on le veuille.

– Excellent de ne pas trouver le mot juste – cela y peut prouver qu’on envisage bien un fait mental, et non une ombre du dictionnaire.

Cahiers

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s