« Soyez philosophe ; mais au milieu de toute votre philosophie, restez un homme »

L’homme n’est pas moins sociable que raisonnable.

[…] l’esprit exige quelque détente et ne peut pas toujours supporter sa propre tendance à se préoccuper et à agir.

Il semble donc que la nature ait indiqué un genre de vie mixte comme la plus appropriée à l’espèce humaine, et ait secrètement averti les hommes de ne permettre à aucune de ces tendances de les tirer par trop à elles, et ainsi de les rendre incapables d’autres occupations et divertissements.

Abandonnez-vous à votre passion pour la science, dit la nature, mais faites que votre science soit humaine et qu’elle puisse avoir un rapport direct avec l’action et la société.

La pensée abstruse et les profondes recherches, je les interdis, et je les punirai avec sévérité, par la mélancolie pensive qu’elles font naître, par l’incertitude sans fin dans laquelle elles vous emprisonnent, et par l’accueil froid que rencontreront vos prétendues découvertes dès qu’elles seront divulguées.

Soyez philosophe ; mais, au milieu de toute votre philosophie, restez un homme.

David HumeEnquête sur l’entendement humain (1748)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s