« Pour fuir un défaut, on tombe dans le défaut contraire »

Pour fuir un défaut, les maladroits tombent dans le défaut contraire.

[« Dum vitant stulti vitia in contraria currunt »]

Horace (Quintus Horatius Flaccus) – Satires (I,2) (c. 35-29 av. J.-C.) – traduction (?)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s