« L’esprit est la floraison du silence et de la routine »

Que l’adjectif routinier soit aujourd’hui une insulte prouve notre ignorance de l’art de vivre.

[« Que rutinario sea hoy insulto comprueba nuestra ignorancia en el arte de vivir. »]

L’esprit est la floraison du silence et de la routine.

[« El espíritu es el florecimiento del silencio y de la rutina. »]

Nicolás Gómez DávilaEscolios a un texto implícito (1977)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s