Histoire de l’alimentation

Manger. Rien de plus trivial et de plus complexe à la fois.

Se nourrir est un besoin physiologique vital, mais aussi un savoir et un apprentissage, autrement dit une culture : l’Homme a pensé les mets et rêvé de satiété, écrit sur l’alimentation, élaboré des savoirs diététiques et prescrit des régimes, construit des gastronomies, codifié de bonnes manières de table et jugé l’alimentation de l’Autre…

Du Moyen-Orient au monde occidental, ce voyage illustré dans les fourneaux de l’histoire nous invite à comprendre comment s’élaborent, se transmettent et se modifient les cultures alimentaires des hommes et des femmes d’hier et d’aujourd’hui. Il dessine une histoire vivante faite de repas ordinaires ou festifs de puissants et d’anonymes, de goûts et de dégoûts, de produits et d’imaginaires, de recettes de cuisine et de mythologies de table. Et si le fait culinaire définissait l’humanité dans ce qu’elle a de plus intime et de plus public ?

Florent Quellier est maître de conférences en histoire moderne (Tours) et titulaire de la chaire CNRS Histoire de l’alimentation des mondes modernes. Il est notamment l’auteur de Gourmandise. Histoire d’un péché capital et de Festins, ripailles et bonne chère au Grand Siècle – Belin


Frédéric Taddeï reçoit Florent Quellier, historien, pour son livre «Histoire de l’alimentation», chez Belin éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s