« Le triomphe des démagogies est passager. Mais les ruines sont éternelles »

[…] nous savons par l’histoire de l’humanité qu’en matière de culture on sait bien quand on perd, et ce que l’on perd, mais on ne sait pas quand on retrouve, ni ce que l’on retrouve.

Le triomphe des démagogies est passager. Mais les ruines sont éternelles. On ne retrouve jamais tout.

Charles PéguyLes Suppliants parallèles (1905)

L’ecrivain Charles Peguy (1873-1914), tableau par Jean-Pierre Laurens

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s