« Donner des lois particulières à un peuple, c’est lui donner des frontières morales fortifiées et impénétrables »

« Il faut que les lois seules soient armées. »

 

« Donner des lois particulières à un peuple, c’est lui donner des frontières morales fortifiées et impénétrables »

 

« Toutes les bonnes lois n’ont jamais été que des pratiques, des coutumes réduites en déclarations. »

 

« On peut plaider des causes, mais il ne faut pas plaider les lois. Plaider publiquement les lois quelle horrible profanation, c’est en mettre le germe à nu. La source en doit être sacrée, et, par cette raison, cachée ; et vous l’exposez au grand air, au grand jour. Quand elles naissent de la discussion, elles ne viennent plus d’en haut ni du secret de la conscience elles naissent justiciables de la chicane. »

 

« Le droit et la force n’ont entre eux rien de commun par leur nature. En effet, il faut mettre le droit où la force n’est pas ; la force étant par elle-même une puissance. Il y a bien un droit du plus sage, mais non pas un droit du plus fort. »

 

« La justice sans force, et la force sans justice, malheurs affreux ! »

 

« Ôter aux lois leur vétusté, c’est les rendre moins vénérables si on est réduit à en substituer de nouvelles aux anciennes, il faut donner à celles-là un air d’antiquité. »

 

« Les lois mêmes ne sont pas la règle des mœurs ni les usages, ni les opinions, ni l’avenir, ni le temps présent même. Le passé pourrait plutôt l’être, parce qu’il a été éprouvé. »

 

« Il faut qu’il y ait de vieilles désinences dans les mots qui expriment les lois, et quelque chose qui réponde aux untor et unto latins. »

 

« Les meilleurs lois naissent des usages. »

 

« En tous lieux et dans tous les temps, tout établissement politique a commencé par quelque injustice et toutes les bonnes lois chez tous les peuples, ont commencé par consolider ce qui existait. »

 

« Il y a des indulgences qui sont un déni de justice »

 

« Liberté ! liberté ! en toutes choses point de liberté ; mais en toutes choses justice, et ce sera assez de liberté. »

 

« La justice est la vérité en action. »

Joseph Joubert (1754-1824) – Recueil de pensées