« Le monde moderne s’accroche si fermement à certains dogmes qu’il ignore que ce sont des dogmes »

« Le monde moderne est rempli d’hommes qui s’accrochent si fortement aux dogmes qu’ils ne savent même pas que ce sont des dogmes. On pourrait aller jusqu’à dire que le monde moderne, en tant qu’il forme un tout, s’accroche si fermement à certains dogmes qu’il ignore que ce sont des dogmes.

 

On peut tenir par exemple pour « dogmatique », dans certains milieux considérés comme progressistes, de supposer le perfectionnement ou le développement de l’homme dans un autre monde. Mais on ne tient pas pour « dogmatique » de supposer le perfectionnement ou le développement de l’homme dans ce monde-ci, bien que cette idée de progrès soit tout aussi peu prouvée que celle d’immortalité et, d’un point de vue rationaliste, tout aussi improbable. Il se trouve que le progrès est un de nos dogmes, et un dogme est une chose que l’on ne considère pas comme dogmatique. »

Gilbert Keith ChestertonHérétiques (1905)