La religion française

De Philippe le Bel à De Gaulle, en passant par Louis XIV, Robespierre et Napoléon Ier, des Légistes médiévaux aux Constitutionnalistes contemporains en passant par les Politiques renaissants, de la destruction des templiers à l’expulsion des congrégations en passant par les dragonnades, et de la confrérie du Saint-Sacrement au Grand Orient en passant par Port-Royal, c’est l’histoire oubliée de la religion française qu’exhume cet essai iconoclaste.

Pas plus que la France, la laïcité n’a commencé en 1905 ou débuté en 1789. Elle est l’autre nom de la singularité qui, depuis les débuts, a constitué un invariant de notre histoire, un constituant de notre pays, l’essence de notre politique. Elle a porté à son terme la relation exclusive, mimétique et critique, traversant monarchie et république, envers l’icône du pouvoir suprême, la Rome des Césars et des Pontifes. Elle est l’aboutissement, sur un millénaire, du rapport unique tissé entre religion et nation, hérité de l’Israël biblique, afin de lutter contre les féodalités et les empires. Au contraire des illusions sur la neutralité laïque ou le pacte laïc, l’État n’aura ainsi cessé d’imposer aux Églises la neutralisation de leurs ambitions et la domination de ses règles. Les Églises y auront gagné l’émancipation de leurs théologies.

De guerre lasse, voulons-nous aujourd’hui enterrer notre culte commun, celui de l’indépendance et de la liberté ?


Jean-François Colosimo est venu à la librairie La Procure Paris VIe pour présente son dernier livre : « La Religion française » aux éditions du Cerf.

Mille ans de laïcité. Cet essai magistral et mené « tambour battant » revient sur la singularité de notre pays traversé par le rapport particulier qu’entretiennent pouvoir temporel et pouvoir spirituel. 1000 ans d’une relation atypique qui dessine comme une ligne force « la religion française ».




Jean-François Colosimo, philosophe, théologien, président de l’Institut orthodoxe de Paris directeur des éditions du Cerf et auteur de « La religion Française », Editions du Cerf est l’invité d’André Bercoff sur Sud Radio !

Mercredi 4 mars, aux “Mercredis de la NAR” nous recevrons Jean-François Colosimo pour son livre “ La religion française”. Depuis de nombreuses années, nous recevons Jean-François COLOSIMO, théologien, essayiste, éditeur, pour chacun de ses livres. Le dernier en date porte sur nos « mille ans de laïcité » selon la formule provocatrice qui est inscrite sur le bandeau du livre. Il est vrai que la laïcité n’est pas née en 1905, ni en 1789. Elle procède d’une histoire millénaire qui est celle de la nation française à travers ses régimes politiques successifs. De Philippe le Bel à Charles de Gaulle, en passant par Louis XIV, Robespierre et Napoléon Ier, des légistes médiévaux aux constitutionnalistes contemporains en passant par les Politiques renaissants, de la destruction des templiers à l’expulsion des congrégations en passant par les dragonnades, et de la confrérie du Saint-Sacrement au Grand Orient en passant par Port-Royal, c’est l’histoire oubliée de la religion française que retrace notre invité dans l’ouvrage qu’il consacre à “La religion française”. C’est cette singularité nationale, qui est aujourd’hui menacée de multiples manière. Pour la défendre, il faut bien la connaître.

Jean-François Colosimo vous présente son ouvrage « La religion française » aux éditions du Cerf. Entretien avec Jean Petaux, Sciences Po Bordeaux.

Laïcité : une histoire millénaire ? (France Culture)

Laïcité, une histoire millénaire ? Jean-François Colosimo, essayiste et directeur des éditions du Cerf, nous parle de « La Religion française » (Cerf, 2019), une histoire des relations que la France entretient avec sa laïcité.

Si le mot « laïcité » est relativement récent (il date de 1880) et même pas utilisé par la loi de séparation des Eglises et de l’Etat de 1905, l’idée de laïcité est le fruit d’une histoire vieille de mille ans. C’est ce que montre l’essayiste et romancier Jean-François Colosimo, par ailleurs directeur des éditions du Cerf, dans son nouvel essai : La Religion française (Cerf, 2019), suite de Aveuglements : religions, guerres, civilisations (Cerf, 2018).

Revenant sur l’histoire de la religion en France, il redéfinit le terme de laïcité qui, dit-il, est aujourd’hui compris par les camps religieux comme la capacité  à gagner toujours plus de droits par rapport à l’Etat. Or la laïcité telle que pensée en 1905 impose avant tout une neutralité de la loi qui rend possible une vie nationale.

On a perdu le fil de l’histoire  : cette laïcité qu’on ne sait plus définir est devenue un mot valise.
(Jean-François Colosimo)

Car l’histoire de France est celle d’une conquête d’indépendance par rapport à ces deux pouvoirs que sont l’Empire et l’Eglise : En France, dès les XIIIème et XIVème siècles, les rois de France s’assurent que le spirituel n’entre pas dans le temporel, car toute religion est productrice de fractures dans le corps politique.

La France constitue de ce fait une exception en Europe, tant par cette résistance au Saint-Siège que par ses tentatives de mixité religieuse, en témoigne l’Edit de Nantes signé par Henri IV le 30 avril 1598 afin de faire table rase des fractures causées ou cristallisées par les Guerres de Religion.

Quand on regarde l’Histoire, les protestants ont vécu une violence inouïe, le judaïsme français également, les catholiques aussi. On a dit que la laïcité était neutre mais, en réalité, c’est l’Etat qui a essayé de neutraliser les religions, de leur apprendre à être neutres.
(Jean-François Colosimo)

Une exception française aujourd’hui mal comprise par nombre d’autres pays pour qui la laïcité est liberticide : ainsi la reine d’Angleterre reste-t-elle le chef de l’église anglicane et l’Etat répartit-il l’impôt ecclésiastique en Allemagne. En outre, Jean-François Colosimo montre que, une fois les religions neutralisées dans leur côté intrusif vis-à-vis du politique au sein de l’Etat, les théologies acquièrent une liberté rarement expérimentée ailleurs et permettant une créativité intellectuelle et sociale considérable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s