La démocratie des morts

La tradition signifie donner le droit de vote à la plus obscure de toutes les classes, nos ancêtres. C’est la démocratie des morts. La tradition refuse la soumission à la petite et arrogante oligarchie de ceux qui n’ont fait que de naître et sont simplement en train de déambuler à la surface de la terre. Tous les démocrates s’opposent à ce que des hommes soient disqualifiés par l’accident de leur naissance ; la tradition s’oppose à ce qu’ils soient disqualifiés par l’accident de leur mort. La démocratie nous dit de ne pas négliger l’opinion d’un homme sensé, même s’il est notre valet de chambre ; la tradition nous demande de ne pas négliger l’opinion d’un honnête homme, même s’il est notre père.

Gilbert Keith Chesterton, Orthodoxy (1908)

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s