Le nationalisme économique américain

 

Le nationalisme économique était considéré jusqu’à présent comme une pensée archaïque en voie de disparition. Donald Trump a relancé le débat en dénonçant les excès commis par des pays concurrents comme la Chine, le Japon ou l’Allemagne.

Le Président des Etats-Unis prône un recours au protectionnisme pour protéger le maintien de l’emploi sur le territoire américain. La remise en cause des traités commerciaux ouvre une nouvelle ère de la mondialisation des échanges. La guerre économique n’est plus à exclure dans les confrontations économiques du XXIe siècle.

Afin de mieux cerner ce renversement de situation, l’Ecole de Guerre Economique a retracé le cheminement de la pratique du nationalisme économique dans l’Histoire de la nation américaine. Il apparaît clairement que le libéralisme est d’abord un discours et non une ligne de conduite permanente qui différencie les partisans du libre-échange des souverainistes de tout bord. Les pouvoirs exécutifs qui se sont succédé à la Main Blanche ont eu comme priorité absolue de bâtir une économie en adéquation avec leur recherche de puissance sur la scène internationale.

Cet ouvrage est une grille de lecture des décisions politiques prises par les Etats-Unis dans l’optique d’un accroissement de leur puissance par le biais économique.

Sous la direction de Christian Harboulot, cet ouvrage a été co-rédigé par les étudiants de la 20ème promotion de l’Ecole de Guerre Economique dans le cadre de la formation initiale « MBA Stratégie d’Intelligence Economique SIE ».

Directeur de l’Ecole de Guerre Economique et directeur associé du cabinet Spin Partners, expert international sur les questions de guerre économique, Christian Harbulot initie des travaux de recherche depuis la création de l’Ecole de Guerre Economique dont c’est la vingtième année d’existence. En 1990, il rédige « Techniques offensives et guerre économique » qui est une analyse comparée des pays les plus offensifs dans la mondialisation des échanges. Cette étude interpelle Edith Cresson, alors Premier Ministre, et lui vaut d’être nommé conseiller personnel d’Henri Martre au Commissariat Général au Plan. Il est le co-auteur du rapport qui donnera naissance à l’intelligence économique en France.


Xerfi Canal a reçu Christian Harbulot, Directeur associé du cabinet Spin Partners et Directeur de l’Ecole de Guerre Economique, dans le cadre de son livre « Le nationalisme économique américain ». Une interview menée par Thibault Lieurade.


Christian Harbulot, Directeur de l’Ecole de Guerre Economique, profite des caméras du JDE, pour revenir sur son livre « Le nationalisme économique américain ».


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s