Régis Debray – Civilisation : comment nous sommes devenus américains

C’est quoi, une civilisation? Comment ça naît, comment ça meurt? L’effacement de la nôtre nous aide à répondre à ces questions vieilles comme le monde.

De la CIA au rap, de House of Cards à Baron noir, des primaries à nos primaires, c’est cette imprégnation de notre culture nationale par la civilisation américaine que Régis Debray dévoile avec une gaieté frondeuse, en reliant les menus faits de notre quotidien à l’histoire longue de l’humanité. Illustrée par l’exemple de la Grèce antique face à l’Empire romain, l’invariable grammaire des transferts d’hégémonie éclaire notre présent d’une façon insolite et pénétrante.

Une prise de recul qui, tout en abordant de plein fouet l’actualité, surprendra également pro- et anti-américains.

Gallimard


Régis Debray – « L’Europe est sortie de l’histoire » (Le Monde)


L’esprit américain selon Régis Debray (France Culture)

A la question d’une éventuelle américanisation de l’Europe, le philosophe Régis Debray répond par l’affirmative et appelle à repenser ce qui fait « civilisation »…

Après «Allons aux faits. Croyances historiques, réalités religieuses», paru à la rentrée chez Gallimard et aux éditions Radiofrance, recueil de conférences animés sur France Culture, précédé de La laïcité au quotidien avec le préfet Didier Leschi, et de la fantasque Madame H comme Histoire.

En épigraphe de son nouvel essai, ces mots d’un poète qu’il chérit, Paul Valéry : « Je me demande si tout ceci — l’Europe — ne finira pas par une démence ou un ramollissement général. « Au quatrième top — il sera exactement… la fin d’un Monde. » Nous sommes en 1939.

En pleine campagne présidentielle, il publie aujourd’hui : «Civilisation : Comment nous sommes devenus américains», chez Gallimard. A l’affirmative… Le philosophe entérine l’absence chez nos dirigeants de cette conscience historique qui fait «humanité», raconte comment l’Europe est devenue un canton de l’Amérique, illustre les transferts d’hégémonie et s’excuse de son abus d’anglicisme. Parler la langue de l’ennemi pour mieux le combattre ou lui résister, oui mais comment ? Habit de deuil déconseillé, Régis Debray appelle à rester lucide et optimiste: les «décadences» peuvent être aimables, fécondes voir même indispensables. Plaidoyer pour une transmission repensée.

« Nous avons une civilisation fondée sur le temps et non sur l’espace : à l’inverse de l’Amérique, fondée sur l’espace. »

« Il n’y a pas de coïncidence entre la force économique d’un pays et sa forme d’irradiation. »

« Le drame de l’Europe tient à son caractère conceptuel et abstrait, son administration n’est pas charnelle et freine l’imagination. »

« Les USA illustrent la combinaison d’un pouvoir absorbant et d’un pouvoir émissif, ce qui fait cette civilisation. »

« La solution serait faire de la France un creuset, qui accueille mais qui fonde une unité en multiplicité. »

Régis Debray, La Grande Table

Sons diffusés :

– Extrait d’un discours de Georges Pompidou, archive INA, 1973


RÉGIS DEBRAY : MACRON, PUR PRODUIT DE L’AMÉRICANITÉ (ARTE – 28 minutes)

La télévision, la cuisine, la musique, le cinéma, l’industrie, et même notre dernière élection présidentielle témoignent de notre imprégnation à la culture américaine. Avec « Civilisation », Régis Debray considère la notion de civilisation, et pousse sa réflexion à propos de l’Europe : n’est-elle plus qu’une province de l’empire américain ?

Pour l’auteur, l’ère américaine est bien là : « l’homo œconomicus » avant l’ »homo politicus », la politique s’est effacée peu à peu pour laisser place à l’économie. Les civilisations naissent, passent, se transforment, et Régis Debray nous montre ce changement notamment à travers la figure d’Emmanuel Macron : pur produit de l’américanité. C’est la prédominance de l’image sur l’idée, l’optimisme moderne et « successful », qui sont à l’origine du candidat vainqueur, selon l’auteur.


Régis Debray : nous sommes tous devenus Américains ! (Polonium)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s