« Rien ne rehausse l’autorité mieux que le silence »

Il faut parler peu. Il le faut absolument. L’avantage d’être un causeur brillant ne vaut pas au centième celui d’être replié sur soi-même […] Chez l’homme de valeur, la réflexion doit être concentrée. Autrui ne s’y trompe pas. Et, dans l’action, il ne faut rien dire. Le chef est celui qui ne parle pas…

Ecrits de guerre  (1916)

Rien ne rehausse l’autorité mieux que le silence, splendeur des forts et refuge des faibles, pudeur des orgueilleux et fierté des humbles, prudence des sages et esprit des sots.

Pour l’homme qui désire ou qui tremble, le mouvement naturel est de chercher dans les mots un dérivatif à l’angoisse. Parler d’ailleurs, c’est délayer sa pensée, épancher son ardeur, bref, c’est se disperser quand l’action exige qu’on se concentre […].

En fait, aucun de ceux qui accomplirent de grandes actions ne les ont dirigées dans le bavardage.

Le fil de l’épée (1932)

[Quand on est au pouvoir], il faut savoir garder un silence effrayant.

C’était de Gaulle, Alain Peyrefitte (1967)

220px-bundesarchiv_b_145_bild-f010324-0002_flughafen_koln-bonn_adenauer_de_gaulle-cropped

Un commentaire

  1. « Le destin d’ une Nation se gagne chaque jour
    contre les causes internes et externes de la destruction ».
    Charles de Gaulle bâtît son destin dès l’ enfance, une enfance guidée par son amour infini pour la France. Perspicacité, intelligence politique extrême, ces maîtres-mots dirigeront sans cesse les réflexions, les décisions, les actions du véritable stratège de guerre puis du chef de l’ Etat que fut le général de Gaulle. 1940. La débâcle… Dans les « marécages » où s’ affrontent les partis politiques de tous horizons, où les ambitions personnelles et politiques les plus inavouables, où les vanités stériles s’ agitent, un lotus émerge des eaux délétères. Mu par sa passion, son amour de justice, son combat pour la France, Charles de Gaulle sera haï, jalousé, condamné pour la clairvoyance de son intelligence, la force de son caractère indomptable. Au peuple français fracturé, désespéré, Charles de Gaulle va rendre la force de l’ espérance, le courage de l’ action dans la résistance pour dire « Oui » à son défi sans précédent à la face du monde stupéfait… l’ Appel du 18 juin. La pureté, la puissance, la noblesse des sentiments qui animent Charles de Gaulle feront de lui le seul chef d’ Etat que la France républicaine et sans doute aucun pays au monde aient jamais eu. Son humanisme, trop souvent occulté par son rôle primordial dans l’ histoire mondiale contemporaine, demeurera un des aspects essentiels de sa personnalité. Charles de Gaulle, intemporel, projette son empreinte indélébile dans la politique et le futur qui sont les nôtres aujourd’ hui. L’ envergure sans égale de sa vision de la France, de sa vision du monde mais avant tout la détermination exceptionnelle de sa volonté sur la destinée du monde, sur son propre destin, enracinent un axe incontournable à nos sociétés en quête d’ avenir, de cohésion, d’ essentiel pour la vie sur notre planète.
     » « Les nations d’ Europe reçoivent des capitaux, certes; mais elles ne veulent pas se rendre compte que ces capitaux, c’ est la planche à dollars qui les crée et en même temps, elles reçoivent aussi des ordres. Elles veulent être aveugles. Pourtant, à la fin des fins, la dignité des hommes se révoltera ». Extrait de « Réflexion pour la nouvelle année ». 4 Janvier 1963.
    Ces paroles visionnaires, après plus d’ un cinquantenaire, sont toujours d’ actualité. Sa connaissance de lui-même, sa connaissance des hommes, sa raison supérieure imposaient d’ elle-même la naturelle autorité de Charles de Gaulle… qui avait doté la France de la force nucléaire, nous avait débarrassé de la domination et du protectorat américains, avait rendu sa souveraineté à notre Nation et installé l’ Europe dans le marché commun et dans la paix. Qu’ en est-il aux jours d’ hui ? La France n’ a plus de souveraineté de l’ Etat, la dictature de l’ Europe de Strasbourg sévit après être elle-même soumise à la domination et au protectorat de l’ impérialisme américain mondial.

    « Puisque tout recommence toujours,
    Tout ce que j’ ai fait sera tôt ou tard,
    Une source d’ ardeurs nouvelles
    Après que j’aurai disparu ».

    Max Régnier Aniche.
    Max Régnier Villeneuve de la Raho.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s