Julien Freund – L’essence du politique

Alain de Benoist sur la figure de Julien Freund à Radio Courtoisie (ekouter.net)

Qu’est-ce que la politique ? Quels sont ses moyens ? Sa finalité ? C’est à ces questions que le sociologue et de théoricien du politique Julien Freund, prolongateur de l’oeuvre de Carl Schmitt, s’est employé à répondre tout au long de sa vie.

Continuer la réflexion avec les deux textes suivants d’Alain de Benoist :


freund-politique

Philosophe, sociologue, père de la polémologie moderne (étude sociologique de la guerre), Julien Freund est une des grandes figures de l’universalisme philosophique. Car c’est bien comme un phénomène universel que Julien Freund aborde le politique. L’essence du politique est une oeuvre majeure de philosophie politique qui permet à l’auteur d’ouvrir la première chaire de philosophie politique à la Sorbonne après Raymond Aron qui fut d’ailleurs son directeur de thèse.

Freund aborde le politique par une approche globale, ontologique. Il s’agira pour lui de saisir l’essence du politique dans le contexte global de l’existence humaine. C’est à ce titre qu’il récuse, par exemple, le juridisme excessif d’un Kelsen ou la superstrucuture sociale de Marx. Le politique est bien une essence c’est-à-dire une catégorie fondamentale, vitale et permanente. Il s’agit pour lui d’étudier la nature d’une collectivité politique indépendamment d’un régime ou d’une doctrine. L’ambition de Freund est véritablement de construire une phénoménologie du politique.

Après avoir montré dans une première partie en quoi la politique était une essence qui a pour fondement une donnée de la nature humaine, Freund analysera ensuite les présupposés propres de cette essence, à savoir : les relations du commandement et de l’obeissance, du privé et du public, de l’ami ou de l’ennemi.

politique freund


Les Idées à l’endroit, l’émission préparée et présentée par Alain de Benoist, est consacrée aujourd’hui au philosophe, sociologue et père de la polémologie moderne : Julien Freund.

Julien Freund s’est imposé avec son livre « L’essence du politique » et son oeuvre est traduite en près de 20 langues. Pour en parler, Alain de Benoist est entouré de l’essayiste Rémi Soulié et du professeur de sociologie à Montpellier, Patrick Tacussel.


Julien Freund (1921-1993) par Rémi Soulié

Ce philosophe paysan de l’Est français, admirateur de la pensée de Carl Schmitt et résistant pendant la deuxième guerre mondiale, redonna vie à la pensée de la finitude à travers l’aristotélisme alors que le marxisme imposait partout sa vulgate. Il ne put en revanche résister à l’époque, qui l’ostracisa et le repoussa, seul, à ses confins. Il a néanmoins laissé des disciples ainsi qu’une œuvre immense et rayonnante.

Retour sur le parcours et la pensée de Julien Freund en compagnie de l’essayiste et critique littéraire Rémi Soulié.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s