Edward Bernays – Propaganda

La concentration du gouvernement invisible entre les mains de quelques individus s’explique par le coût des dispositifs sociaux à mettre en œuvre pour contrôler les opinions et les comportements des masses. Cela revient très cher de promouvoir une idée ou un produit auprès de cinquante millions de personnes. Les moyens à engager pour persuader les leaders qui, dans chaque domaine, orientent les goûts et les actions du grand public sont également très onéreux. »

D’où la tendance croissante à centraliser les opérations de propagande en les confiant à des spécialistes. De plus en plus, ces derniers occupent une place et des fonctions à part dans notre façon naturelle de vivre.

L’apparition de formes d’activité jusqu’alors inconnues appelle un renouvellement de la terminologie. Le propagandiste spécialisé qui se fait l’interprète des projets et des idées auprès de l’opinion, et des réactions de l’opinion auprès des architectes de ces projets et de ces idées, est ce qu’il est désormais convenu d’appeler un « conseiller en relations publiques ».

Edward Bernays, Propaganda (1928)

propaganda-edward-bernays-1928-cover

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s