« La liberté consiste d’abord à ne pas mentir. Là où le mensonge prolifère, la tyrannie s’annonce ou se perpétue »

Le privilège du mensonge est de toujours vaincre celui qui prétend se servir de lui. C’est pourquoi les serviteurs de Dieu et les amants de l’homme trahissent Dieu et l’homme dès l’instant qu’ils consentent au mensonge pour des raisons qu’ils croient supérieures.

Non, aucune grandeur ne s’est jamais établie sur le mensonge. Le mensonge fait vivre parfois, il n’élève jamais. La véritable aristocratie, par exemple, ne consiste pas d’abord à se battre en duel. Elle consiste d’abord à ne pas mentir.

La justice, de son côté, ne consiste pas à ouvrir certaines prisons pour en refermer d’autres. Elle consiste d’abord à ne pas appeler minimum vital ce qui peut à peine faire vivre une famille de chiens, ni émancipation du prolétariat la suppression radicale de tous les avantages conquis par la classe ouvrière depuis cent ans. La liberté n’est pas celle de dire n’importe quoi et de multiplier les journaux à scandale, ni celle d’instaurer la dictature au nom d’une libération future.

La liberté consiste d’abord à ne pas mentir. Là où le mensonge prolifère, la tyrannie s’annonce ou se perpétue.

Albert CamusActuelles II : Chroniques (1948-1953)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s